Tamikrest + Boubacar Cissokho

Le Hangar

samedi 29 juin @ 19h30 à 01h00

Le Hangar du Chatodo

113 avenue de Vendôme

  • Gratuit

?

21h. Boubacar Cissokho

Boubacar Cissokho est l’espoir sénégalais de la kora, instrument dont il joue depuis qu’il a environ 13 ans.
Originaire de Marssassoum en Casamance, Boubacar Cissokho naît griot de l’union de Niama Konte et Lankandia Cissokho, grand joueur de kora et chef de l’Orchestre du Théâtre National Daniel-Sorano à Dakar. Mais Boubacar est également le jeune cousin virtuose de Ballaké Sissoko et c’est d’ailleurs avec lui, au Mali où il a aussi ses racines, qu’il apprendra la kora pendant 7 années passées auprès de ce maître, reconnu internationalement comme un des génies du genre. Là bas il côtoiera également le grand Toumani Diabaté et fera sa première scène en 2007 à ses côtés. Boubacar, du haut de sa jeunesse, est déjà un des grands représentant de la musique mandingue sénégalaise.
Site

22h30. Tamikrest

TAMIKREST = jonction, connection, noeud, coalition en langue tamasheq: À l’instar des membres du groupe, venus d’horizons différents et unis pour reprendre ensemble le flambeau de la musique Ishumar, revendiquer une identité seulement touarègue, sans distinction de classe ni division par clans. « Un désert nous héberge, une langue nous rassemble une culture nous unit »

Il y a une beauté brute dans le rock’n’roll de Tamikrest. Il est là dans le groove entraînant et insistant qui alimente les chansons, les lignes de basse fines et sinueuses et les guitares qui s’enroulent autour des mélodies, et le mélange musical tout à fait naturel de l’Afrique sahélienne, du Maghreb et de l’Occident. Le nouvel album de Tamikrest est la musique du défi, de l’espoir. C’est le rock’n’roll du Sahara, le son du rêve touareg, un rêve qui se renouvelle dans leur ville ancestrale: Kidal.
Site // Facebook